Ce qui vous attend lors du premier entretien avec votre psychologue du travail

Ce qui vous attend lors du premier entretien avec votre psychologue du travail

« Faire un point sur une situation professionnelle avec un psychologue du travail, oui mais… Comment cela va-t-il se passer ? Qu’est-ce que je dois dire ?  Et si cela ne me convient pas ? » Parce que ces (bonnes) questions peuvent vous faire hésiter, faisons ensemble le tour de… Ce qui vous attend lors du premier entretien avec votre psychologue du travail.

Tout commence par une prise de contact. Le plus souvent par téléphone ou par mail, il s’agit pour vous d’obtenir un rendez-vous et/ou des informations. Dans tous les cas, un bref échange par téléphone s’avère utile pour s’assurer que la demande « colle » avec ce que votre psychologue du travail peut vous proposer. C’est bien sûr pour vous une première occasion, si vous le souhaitez, de poser des questions sur le déroulement d’une séance, les tarifs, les disponibilités, etc. Cet échange est bien entendu confidentiel. Quand tout est clair, il devient possible de fixer une date et un créneau horaire pour un premier entretien individuel.

 

Ce premier entretien va vous permettre de mettre des mots sur la ou les situations qui vous pose(-nt) problème. Votre psychologue du travail est là pour vous y aider et peut vous poser des questions et approfondir certains éléments afin de comprendre le mieux possible votre situation. Parfois la demande est très spécifique et concerne un contexte précis (par exemple : « la relation de travail avec telle personne ne me permet pas de me sentir bien et nous n’arrivons plus à communiquer, j’aimerais parvenir à rétablir une relation saine et à m’exprimer » ou «  je pense devoir prendre une décision importante pour ma carrière mais cela me tétanise » ), d’autres fois la demande semble moins précise de prime abord et plus nébuleuse (par exemple : «depuis quelque temps je dors moins bien et je me sens stressé, mon travail me rend anxieux et se répercute sur ma vie personnelle »). Dans ce cas, il s’agira pour vous et votre psychologue du travail de discuter, de (se) poser des questions, et d’identifier les causes du stress ou du mal-être, passées et actuelles.

 

Ce premier entretien peut aussi être l’occasion, si besoin, d’évaluer un niveau d’anxiété ou autre à l’aide d’un questionnaire. Le but de ce premier échange est de réunir des informations permettant de comprendre les liens entre votre vécu (pensées, émotions, comportement, etc.) et la ou les situations auxquelles vous avez été ou êtes encore aujourd’hui exposé(e) afin de pouvoir mettre en place les solutions les plus adaptées. Il n’y a pas de « bonne » ou « mauvaise » demande, pas plus qu’il n’y a de « bonne » ou « mauvaise » catégorie de personnes ou de métier : toute personne en situation de tension liée au monde professionnel peut prendre contact avec un psychologue du travail.

 

A l’issue de ce premier entretien, plusieurs alternatives se présentent : décider d’un second entretien afin de poursuivre la démarche entamée et construire un plan d’action, se laisser le temps de la réflexion et se recontacter ultérieurement, ou encore décider de ne pas continuer. Dans ce dernier cas il n’y a pas de justification à apporter si la décision vient de vous : le seul engagement lié à un accompagnement avec votre psychologue du travail est de prévenir 48H à l’avance en cas d’annulation d’un rendez-vous et de réaliser les éventuels exercices ou tâches d’une séance à l’autre. En résumé, ce premier rendez-vous doit vous permettre de vous sentir entendu, informé et libre et me permettre de comprendre votre vécu et votre situation afin de travailler ensemble à une amélioration.